Sad 505857 1920

Endométriose : Une lueur d’espoir pour les femmes

Article

Faire un massage ou un soin du visage demande force, endurance et précision des gestes. Alors comment faire quand on a le ventre « en morceaux » quelques jours par mois ?

Les périodes menstruelles sont parfois un vrai problème pour certaines femmes. Y compris dans l'exercice de leur profession. Alors pour les professionnelles de la Beauté et du Bien-être, comment être performante quand on est soit-même en "vrac" ? Difficile.

La réponse des grand-mères « ça te passera quand tu auras des enfants » n’est plus d’actualité, même si elle avait un certain bons sens. Mais pas pour les mêmes raisons.

Normalement si la femme n’est pas enceinte, chaque 28 jours, l’endomètre, c’est à dire le tissu qui recouvre la paroi de l’utérus se désagrège et provoque un saignement. Ce tissu s’était préparé pour une grossesse. Mais si aucune fécondation n’a eu lieu, il refait « peau neuve » et entame un nouveau cycle. Le ventre gonfle un peu et chaque femme décrit une période d’inconfort, voire de douleurs passagères. Ce n’est pas forcément très agréable, mais c’est supportable. Semble-t-il… Je suis un homme.

Le problème c’est que pour beaucoup de femmes cela ne se passe pas de façon aussi simple. Les douleurs des règles peuvent être si intenses qu’elles sont parfois invalidantes. Ces femmes voit leur vie quotidienne très perturbée. Ces jours là elle ne peuvent pas faire ce dont elles ont l’habitude (déplacement, travail, activités). 

Certaines femmes souffrent encore plus. Souvent pendant, mais aussi en dehors des périodes de règles, une fatigue excessive et des troubles digestifs avec une alternance de diarrhée et de constipation. Les rapports sexuels peuvent être douloureux. Ces signes  qui accompagnent des règles longues et douloureuses peuvent être le signe d’une endométriose.

Une vraie maladie

L’endométriose est une maladie qui touche une femme sur dix, en âge d’avoir des enfants. Chez elles, de petits fragments de la paroi de l’utérus (l’endomètre) vont migrer et passer dans les trompes (les conduits qui relient les ovaires à l’utérus) . On peut également en retrouver dans le système digestif et même la vessie. 

Cela provoque bien entendu de fortes douleurs durant les règles. Ces symptômes peuvent alerter sur une possible endométriose. Une alerte qui intervient généralement assez tardivement. Un délai entre les premiers signes et le diagnostic qui dépasse parfois 5 années durant lesquelles la femme souffre et souvent n’arrive pas à avoir des enfants.

Cette maladie est opérable et cette solution donne souvent de bons résultats. Mais des médecins français (Hôpital de la Croix Rousse - Lyon - France) ont eu l’idée, il y a quelques mois, de se servir d’une technique utilisant des ultrasons. Technique habituellement destinée au traitement de certains cancer de la prostate. 

Le traitement se fait avec une simple sonde et donc sans chirurgie, ce qui évite les douleurs et les suites opératoires. Si ces pionniers en sont au début de leurs recherches, les résultats sont déjà prometteurs. Les femmes traitées ne sont pas encore guéries, mais les symptômes sont fortement réduits et leur quotidien nettement amélioré. 

Alors à suivre.

Et si vous aussi vous avez ces signes chaque mois, oubliez les grands-mères… et consultez un gynécologue.

actualité santé traitement