Woman 2303383 1920

Confinement : Conserver un bon sommeil

Article

En ces temps troublés que nous traversons, le confinement réduit drastiquement nos dépenses énergétiques et augmente notre stress, ce qui peut conduire à des insomnies. Conserver un bon sommeil est pourtant essentiel.

L’insomnie est caractérisée par une difficulté à s’endormir, à dormir ou par des réveils fréquents. Le mot « sommeil » venant du latin « somnus ». 

Les causes peuvent être extrêmement variables, même si on pense que les difficultés à se laisser aller dans les bras de Morphée sont plutôt liées à de l’anxiété, alors que les réveils trop précoces pourraient être en relation avec une forme de dépression. Tout cela dépend de chaque cas et, d’une façon générale, on ne peut pas véritablement définir de « norme » en ce qui concerne le sommeil.

Bien dormir est un gage de bonne santé

Bien dormir est essentiel pour garder sa bonne humeur et un bon équilibre physiologique. Car quand vous dormez, votre corps, lui, continue à fonctionner et certains de vos tissus ont même besoin du sommeil pour se régénérer. C’est le cas par exemple de votre foie, de votre système immunitaire ou encore de vos muscles. Le cerveau, quant à lui, profite de cette période pour faire le ménage et éliminer ses déchets de fonctionnement. Et puis il vous permet de rêver !

Insomnie

On va parler d’insomnie vraie quand le manque de temps de sommeil est préjudiciable à la bonne récupération psychique et physique d’une personne. On estime habituellement qu’il faut que ce défaut de sommeil survienne au moins 3 nuits par semaine depuis au moins un mois. Mais il faut relativiser ces données en fonction du profil de chaque personne, car de façon « naturelle » certaines personnes n’ont pas besoin des sept à huit heures considérées comme « régénérantes » pour le commun des mortels.

En ce moment certains d’entre nous voient sans doute leur cycle de sommeil quelque peu perturbé. Il faut donc tout faire pour le conserver afin de diminuer les effets néfastes de la situation. Si ces légers troubles du sommeil peuvent être considérés comme « bénins » il ne faut pas les laisser s’installer.

Quelques conseils

On sait que les facteurs psychiques, physiques et liés à notre environnement de vie ont une grande influence sur la quantité et la qualité de notre sommeil. Donc voici quelques conseils pour passer cette période en conservant ou en retrouvant un sommeil de bébé.

En Europe le changement d’heure est intervenu et cela peut avoir une influence néfaste pour certains. Donc adaptez progressivement vos horaires.

Mangez léger le soir. La digestion influence tout à la fois l’endormissement et la qualité du sommeil. Une digestion facile vous donnera un sommeil léger. En plus, comme vous vous êtes moins dépensés physiquement, cela devrait vous éviter de sortir du confinement en surpoids…

Même si demain matin le réveil ne sonnera pas forcément aussi tôt que d’habitude, ne veillez pas trop tard. Il est important pour rester en forme de conserver un rythme régulier.

Pratiquez un peu de gym ou de yoga sera très efficace pour avoir un sommeil réparateur.

Bien entendu, ne vous endormez pas devant un écran… Sa luminosité excite vos rétines et met votre cerveau en mode « travail ». Pas terrible pour trouver le sommeil.

Pour celles et ceux que le confinement n’a pas éloignés de l’être aimé, les relations sexuelles désirées et vécues par les partenaires comme un vrai plaisir seront aussi du meilleur effet sur leur sommeil.

Enfin, les circonstances qui nous occupent en ce moment pourraient être l’occasion de pratiquer un peu de relaxation, voire de méditation. Un peu de musique zen et hop…. Laissez pendant quelques minutes votre esprit libre de toute contrainte et laissez passer vos pensées dans votre tête comme des nuages dans le ciel. Sans les retenir.

Allez !

Faites de beaux rêves….