Hand washing 4996475 1920

Ces gestes qui feront la différence après cette crise sanitaire.

Article

Cette crise nous apportera du positif puisqu’il y en a même dans les histoires les plus sombres. En l’occurrence, elle met en lumière la nécessité et l’importance de la prévention en matière sanitaire, y compris pour les professionnel(le)s du Bien-être.

Il nous faudra sans doute un jour relativiser quelque peu les effets dévastateurs de la crise sanitaire actuelle. Son impact sur nos vies quotidiennes et sur notre économie a été bien réelle et parfois catastrophique. Par contre, même s’il s’agit de drames individuels et familiaux, l’ensemble des morts par Coronavirus dans le monde représente une petite partie des décès, souvent prématurés, que l’on dénombre, en temps « normal », chaque semaine dans le monde, qui sont directement liés à la faim ou à la pollution. 

Des morts qui sont à l’évidence moins « médiatisées » parce que leurs causes ne nous empêchent pas de sortir de chez nous et de rompre avec nos habitudes. A bien y réfléchir, elles devraient pourtant aussi, et sans aucun doute, nous préoccuper. Mais c’est un autre sujet.

Cette crise nous apportera du positif, puisqu’il y en a même dans les histoires les plus sombres. En l’occurrence, elle met en lumière la nécessité et l’importance de la prévention en matière sanitaire. Peut-être en avions-nous négligé certains aspects, pourtant fondamentaux, que ce soit dans notre vie personnelle ou professionnelle.

Même si nous n'y prêtons aucune attention au quotidien, il est essentiel de se souvenir que le volant de notre voiture ou encore la coque de notre téléphone portable sont de véritables nids à bactéries et autres virus en tous genres. Même en temps « normal ». Ces agents pathogènes sont partout et nous les négligeons parce que notre organisme les combat relativement facilement. Cela est vrai tant que nous sommes en bonne santé. Mais rappelons-nous que chaque année des centaines de personnes meurent de maladies nosocomiales. Nettoyer son téléphone avant de le poser sur la table de ses grand-parents, dans son vestaire professionnel ou dans une cabine de soins, devrait être un geste "classique".

Aura-t-on la mémoire courte ?

La culture des gestes barrières aura-t-elle un prolongement après cette période, je ne le sais pas. Les oublierons-nous après le retour à la « normale » ? Aurons-nous la sagesse de mettre un masque quand nous sommes enrhumés ou grippés pour éviter de partager généreusement nos microbes avec notre entourage familial et professionnel ? D’autres le font naturellement depuis fort longtemps. Le "ridicule" n'est pas toujours là où on le croit.

Il n’en demeure pas moins que les professionnel(le)s des Centres de bien-être, Instituts, Spa, Thalassothérapies devront inclure dans leurs procédures des mesures d’hygiène renforcées.

Autant pour faire travailler leurs personnel(le)s dans un environnement le plus sain possible que pour rassurer les clients chez lesquels la peur du « virus » aura laisser des traces.  L’hygiène (et non pas l’hygiènisme) sera sans doute un argument de sérieux et de professionnalisme. 

Il faudra donc que cela se voie, se sente et se sache. Quelques exemples.

Assainir l'environnement de travail

Les protocoles de nettoyage des accès et des zones de circulation devront intégrer une désinfection systématique pluri-quotidienne avec un effort tout particulier au niveau de toutes les poignées des portes intérieures et extérieures. Le choix de matériaux faciles à désinfecter sera une première étape. Quant aux produits pour cette désinfection, avant de se jeter sur l’eau de javel additionnée de parfums de synthèse, il serait possible d’utiliser des composés naturels à base d’huiles essentielles.

Les tables de soins devront être également bien (mieux) nettoyées et aseptisées.

Il va de soi que le linge aussi. Le choix d’une gestion en interne du linge pour maîtriser la qualité et l’hygiène de l’ensemble de la chaîne pourra être étudié.

L'eau, un élément essentiel

L’hygiène de l’eau utilisée, des canalisations et des bassins, baignoires, jacuzzi et des piscines devra être revue. Voir l’excellent travail de Galya Ortega pour le compte de l’association Spa A.

Rassurer les client(e)s

Les protocoles d’accueil en cabine devront insister sur le lavage des mains des professionnel(le)s devant le/la client(e). Elément rassurant qui, pour autant, doit être fait de façon appliquée et soigneuse pour être efficace. Sans passer au rituel du lavage des mains et des avant-bras des chirurgiens, il faut se souvenir qu’un lavage des mains trop rapide laisse de nombreuses zones encore potentiellement souillées. Et l’eau qui a coulé dessus n’aura pas suffi à les rendre vraiment propres.

Vente additionnelle

Enfin, pour terminer une liste que chacun complétera par soi-même, pensez aux testeurs des produits de vos boutiques. Munissez-vous d’une lingette pour les nettoyer avant de les donner à vos client(e)s.

Ils apprécieront l’attention que vous portez à leur santé.