Capture 20d e2 80 99e cc 81cran 202020 01 10 20a cc 80 2018 54 18

Dossier Anti-âge - Episode 3

Dossier "Anti-âge"

Pour une prise en charge globale des signes du temps. Nous en étions restés la dernière fois à la description des fascias dans le corps. Ces fibres de formes et de constitutions chimiques variables selon leurs places et leurs rôles dans le corps.

Nous en étions restés la dernière fois à la description des fascias dans le corps. Ces fibres de formes et de constitutions chimiques variables selon leurs places et leurs rôles dans le corps. Je vous disais aussi que ces fibres et ces fascias sont omniprésents dans notre corps et en totale interaction.

Pour vous donner une meilleure idée de leur importance : s’il ne restait de vous que les fascias à l’exception de tout autre élément anatomique, on pourrait encore vous reconnaître sans problème. Incroyable non ?

Ce formidable réseau fibreux, totalement interactif et connecté, transmet les forces et les mouvements du corps. Ainsi, si je bouge la cheville il va y avoir un micro-mouvement dans mon cou. Ce n’est pas un scoop, mais cela vaut la peine de le rappeler. Ce n’est pas le fait exclusif des fascias car les chaînes musculaires interviennent également. Mais ce phénomène est parfaitement réel. Il a été de nombreuses fois observé, par exemple sous échographie : On voit à l’écran clairement les fibres glisser les unes sur les autres au niveau d’une cuisse quand on bouge la cheville par exemple. Même de façon passive. Pensez-y quand vous faites un massage !

Je vous parlais aussi de la structure presque « tubulaire » des fascias qui jouerait un rôle dans le mouvement des fluides du corps. Nous en reparlerons dans un prochain article. C’est un sujet passionnant pour les professionnels du bien-être et de la beauté.

La partie émergée de l’iceberg

Mais arrêtons-nous encore un instant sur cette relation entre « mouvement des fascias et impact sur les signes du temps » au niveau de la peau. Je vous disais qu’une ride est la partie émergée d’un iceberg et qu’il serait un peu trop simple de la considérer comme le simple fruit de l’addition de mouvements répétés des muscles qui plissent la peau (donc les fascias sous-cutanés), de sa relation avec l’environnement extérieur (soleil, pollution, etc.) et de sa relation avec l’environnement intérieur (alimentation, respiration, stress tissulaire, génétique, etc.). 

Signe du temps et "non-mouvement"

Une ride est aussi le résultat d’un « non-mouvement » et de fixations des fascias sous-cutanés locaux , mais aussi, on l’a vu, à distance de la ride

Pour prendre un exemple simple revenons à notre madame X (voir article précédent). Ses rides « d’expression » sont le fruit d’une position assise trop prolongée, d’un manque d’étirement de l’ensemble de ses fascias. Le manque de liberté de ses fascias lombaires lié à sa position assise prolongée a un impact mécanique logique sur les fascias de sa nuque qui perdent en mobilité et vont jusqu’à entrâiner une limitation de mobilité des fascias sous-cutanés de son front. Les muscles sourciliers faisant leur office dans un environnement « enraidi » la ride du Lion, entre autres, s’installe. Et ainsi, il sera bien difficile de déloger « le Lion » avec un soin local du visage. Aussi performant soit-il.

A la lecture de ces articles, vous serez peut-être d’accord avec moi, qu’ils sont aussi liés à des facteurs sur lesquels nous, professionnels de santé, de l’Esthétique et du Bien-être, nous pouvons apporter notre contribution.

Prendre en charge au delà du soin

En tant que professionnels, si vous voulez aider Madame X et lui proposer un traitement esthétique de sa peau et de ses rides, il serait sans doute intéressant de prendre tout cela en considération : Conseils de posture, de mouvements, d'alimentation, et de protection contre les agressions extérieures en autres. Sans aoublier que les signes du temps sont bien entendu liés au temps qui passe.

Dans le prochain article, on passe à la pratique !