Cat 4189697 1920

Savoir récupérer son énergie

Article

L'énergie des professionnel(le)s du Bien-être est très sollicitée tout au long de la journée de travail. Pour tenir le rythme, rien ne vaut une bonne nuit. Et donc un bon lit qu'il faut savoir choisir avec attention pour qu'il vous offre le meilleur repos. Conseils.

Des journées harassantes

Accueil, boutique, cabines... les journées passées debout à piétiner dans un espace réduit, chaud et parfois peu aéré font souffrir votre corps. Circulation sanguine de retour et lymphatique malmenées rendent vos jambes lourdes et parfois douloureuses. Votre ventilation est courte et n’oxygène pas assez vos cellules. L’amplitude restreinte des mouvements favorise l’usure prématurée des articulations, en particulier au niveau des lombaires, des sacro-iliaques et des hanches.

Le tableau est assez noir... mais vous avez un allié dans cette histoire : votre lit !

Comme vous y passez plusieurs heures par nuit, il doit être à la hauteur de vos besoins pour vous aider à récupérer.

Bien dormir pour récupérer

Bien dormir et bien récupérer, c’est d’abord avoir du plaisir à rejoindre votre lit. Il doit donc être très confortable et vous apporter un confort maximal et aider la circulation de retour à « souffler » un peu. 

Un lit, c’est comme tout, cela vieilli et s’use. On ne récupère pas aussi bien dans un lit qui a dix ans que sur un lit récent. La densité du matelas diminue et n’absorbe plus correctement le poids du corps, les mousses ou le latex perdent de leur élasticité, les ressorts se font plus présents.

On porte, parfois, moins d’attention à son lit qu’à sa voiture ou à son smartphone… Dommage !

Un ensemble cohérent

Dans un lit, le sommier, le matelas et l’oreiller font un tout et doivent être parfaitement adaptés à vos besoins. Vous l’aurez compris, le choix d’un lit ne se fera pas sur le net.

Ces deux éléments sont inter-dépendant pour apporter un confort optimum. Un détail qui a son importance : Sur un lit, on dort souvent à deux. Comme on n’a pas forcément la même corpulence, la même taille et le même poids que son "co-locataire" de sommeil et de rêves. Le confort de l’un ne correspond pas forcément au confort de l’autre.

Pour limiter la part de compromis à faire, une bonne solution est d’avoir des sommiers juxtaposés pouvant ainsi se régler indépendamment.

Le matelas de son côté doit être adapté au type de sommier choisi.

Un futon se contente d’un tatami en paille tressée il ne peut être mis à même le sol si on veut le conserver longuement en bon état.

Un matelas classique quant à lui, épais ou non, pourra être en mousse, en latex, en laine, à ressort ou non, à mémoire de forme et j’en passe. Là encore, le sommier devra être adapté.

Bref, il y en a pour tous les goûts et tous les sommeils mais toujours avec la même idée de choisir un « lieu de récupération » adapté à votre morphologie mais aussi à certaines  autres spécificités. Par exemple, si vous avez des problèmes d’allergie aux acariens, il faudra le prendre en compte dans le choix de votre literie et éviter certaines matières où ils adorent s’installer.

Le moment du choix d’un lit est important

Ne vous précipitez pas, d’autant qu’il y a tellement d’offres que vous pourriez vous y perdre un peu. Les conseils du vendeur seront sans doute bons à entendre, mais l’essentiel pour bien choisir sera votre ressenti.

Pour cela, il n’y qu’une seule règle : Essayer. Cela ne veut pas dire s’allonger quelques secondes sur le dos l’air gêné en laissant les pieds en dehors du matelas ! Non. Prenez le temps de vous installer, de changer de position et de fermer les yeux. 

Pour savoir si le dureté du lit est adapté à votre corps, quand vous êtes sur le dos, glissez la main sous vos reins. Si le creux de vos reins ne touche pas le matelas, c’est qu’il est trop dur pour vous, que les lattes n’ont pas le bon réglage ou que l’association sommier-matelas n’est pas la bonne.

En somme, prenez votre temps et si vous n’êtes pas à l’aise dans l’exercice, évitez d’aller acheter votre lit le samedi après-midi quand le magasin est bondé. Attention au prix également. Les lits les plus chers ne sont pas forcément les plus confortables et ne dureront pas forcément plus longtemps.

Dernier point super important : l’oreiller

Il doit accueillir le poids de votre tête plusieurs heures sans faiblir. Il doit être confortable dans toutes les positions que vous allez prendre durant votre sommeil et donner à votre colonne votre colonne cervicale le soutien dont elle à besoin. N’oubliez pas que des artères importantes passent par là et vont oxygéner votre cerveau qui travaille même la nuit !

Voilà pour ces conseils de bon sens, pas toujours mis en application. Votre lit participe à vous garder en bonne santé.

Prenez soin de vos clients en leur faisant passer le message. Vous les aiderez, eux-aussi, à rester en forme avec un sommeil de qualité. 

Prenez-bien soin de vous et faites de beaux rêves !