Man 2364347 1920

Quand l'image et la réalité ne concordent pas du tout

Billet de "mauvaise" humeur 

Je râle ce matin, mais vous serez peut-être d'accord avec moi ! 

Ce matin dans ma boîte mail, j'ai trouvé une newsletter qui vante les vertus d'une marque de produits cosmétiques. Rien d'étonnant.

Sauf que dans la newsletter il y a une vidéo charmante et très fleurie qui m'entraîne dans un univers de douceur un brin "too much".

Cet univers rose bonbon ne me parle en rien des produits et semble juste souhaiter imprimer dans mes neurones un message : cette marque est associée à la nature. Jusque là rien de très problématique. Vous comme moi, on connaît cela par cœur et chaque marque conçoit sa communication comme il l'entend.

Mais quand même, cette fois le côté tellement "vaporeux" a suscité chez moi une curiosité et je suis allé sur le site de la dite marque. Histoire de regarder d'un peu plus près la composition "tellement Nature" de ses produits. Je me disais qu'avec une telle communication j'allais découvrir une marque plus bio que bio !

Quelle désillusion...

Sous un emballage médiatique de douceur et de nature, on trouve en fait ici des produits cosmétiques contenant des parfums de synthèse et autres produits issus de l'industrie chimique. Et même des produits que l’ANSM (Agence Nationale de la Sécurité du Médicament et des produits de santé) considère comme allergisants et potentiellement dangereux pour la santé. Voire, pour certains, potentiellement cancérigènes et capables de passer la barrière du placenta.

Un exemple ?

L’ANSM a mené une étude sur le phénoxyéthanol depuis 2002 et a rendu un rapport courant 2013. Ce n'est donc pas une nouveauté. Ce produit est reconnu comme allergisant et peut provoquer de l’eczéma et de l’urticaire chez certaines personnes. Le phénoxyéthanol serait également porteur de risques cancérigènes. Il pourrait entraîner des problèmes de fertilité chez l’homme comme chez la femme et être toxique pour le foetus.

Et bien devinez ce que l'on trouve dans au moins un de ces produits au joli nom fleuri ? Bravo ! Vous avez tout bon...

Que ce fabricant, comme bien d'autres, fabrique et vende des produits chimiques, cela ne me regarde pas. Mais qu'ils le disent et ne tentent pas de nous faire prendre des vessies pour des lanternes. 

Au secours !

Il est vraiment temps que les professionnel(le)s de la beauté et du Bien-être se réveillent.

Contrairement à ce que semblent penser certains fabricants de produits, cette profession n'est pas composée d'idiot(es) décérébré(e)s ...

Il me semble qu'ils/elles doivent se battre pour défendre leur santé et celle de leur client. On sait que ces produits, même en dose très réduite, s'accumulent dans le corps de ceux qui les manipulent tous les jours. Je passe sur les phénomènes d'interaction entre les molécules absorbées par la paume de vos mains et le bout de vos doigts. 

Lire les étiquettes avant de choisir ou d'utiliser un produit est donc vraiment une nécessité absolue dans notre métier.

Tout cela me rend un peu "chagrin" ce matin.

Et vous ?

Philippe Chéoux | Ostéopathe DO | Consultant & Formateur Spa 

Pour info

En quelques heures ce post a suscité des dizaines de réactions qui vont dans le même sens avec des témoignages de professionnelles qui expliquent les problèmes qu'elles ressentent (ce sont des femmes qui se sont exprimées pour le moment) et leurs doutes quant à l'influence des produits cosmétiques professionnels sur leur propre santé.