Flash 1455285 1920

L'enseignement du massage : un Art à ne pas laisser entre toutes les mains

Billet de mauvaise humeur

Je sursaute en lisant un article qui parle de la possibilité d’apprendre le massage avec des cours en ligne. Je vous engage à nous poser un instant pour réfléchir ensemble.

 

Beaucoup de matières théoriques sont enseignées en ligne par de nombreux centres de formations et de grandes universités internationales. C’est logique et cohérent. Par contre, imaginer un enseignement du « massage » par des cours en ligne me semble une ineptie totale.

Je m’explique. La morphologie, l’anatomie, la physiologie font partie des matières qui peuvent bénéficier d’un enseignement à distance.

Mais, pour prendre un exemple, l’anatomie palpatoire, qui n’est pas une « tendance » comme j’ai pu le lire récemment, mais une des bases essentielles du massage, est une technique tout à fait impossible à enseigner à distance.

Pour apprendre à masser, voir et entendre ne remplacent pas la présence essentielle et le toucher d’un(e) enseignant(e). 

Le massage est un Art.

Masser c’est de l’artisanat, au sens noble du terme. Réduire le massage à une somme de technologies transmissibles par le biais d’un écran montre que les promoteurs de ces concepts d’enseignement ont une vision bien « étonnante » de ce métier. Quelles que soit par ailleurs leurs références et expériences personnelles. 

Sauf à vouloir robotiser les praticien(ne)s du Bien-être avec des manœuvres stéréotypées et désincarnées, proposer d’enseigner le massage via internet n’a pas grand sens. C’est aussi nier de fait la notion de personnalisation de l’acte. Nos illustres ainé(e)s doivent regarder cela d’un air inquiet de là où ils sont. Je pense en particulier à Boris Dolto dont je vous recommande la lecture (Le corps entre les mains - Vuibert édition).

Le massage, c’est la sensibilité au bout des doigts. Cela s’apprend doucement, avec persévérance, en étant accompagné(e) d’un(e) professionnel(le) qui vous regarde faire, vous aide, vous corrige, vous confronte et vous conforte.

Le rôle essentiel de l'enseignant(e) en présentiel.

Un(e) enseignant(e) attentif(ve) à la qualité de votre gestuelle, sa puissance, son rythme, la logique des manœuvres en fonction du corps que vous avez sous les mains et de ses réactions.

Une personne, qui vient placer sa main sur la vôtre pour « l’écouter » et la guider, vous aide à vous positionner pour bien masser et vous protéger d’un effort mal géré qui serait à terme nocif pour votre propre santé. Un véritable enseignement qui est totalement impossible par ordinateurs interposés. 

Si la vidéo peut être utilisée pour « inspirer » un massage, elle ne peut pas l’enseigner.

Après plus de 35 ans d’expérience du Toucher comme Masseur-kinésithérapeute, Ostéopathe DO et formateur Spa, je pense pouvoir affirmer que c’est là vraiment une très mauvaise idée et un mauvais coup porté à la profession.

Je vous engage, toutes et tous, à la plus grande vigilance. Si les centres de formation au massage ne sont pas tous de grande qualité (et c’est le moins que l’on puisse dire), ils vous apporteront toujours beaucoup plus qu’un « cours de massage » en ligne. 

Quand on pense business...

N’ayant pas de formation à vendre, je regarde cela avec distance. Si ces cours de massage en ligne sont sans aucun doute professionnellement contestables, le concept est certainement un bon créneau commercial.

Mais là, c’est un autre histoire et chacun(e) est libre de faire ce qu’il veut.

Philippe Chéoux

Masseur-Kinésithérapeute & Ostéopathe DO - Formateur Spa