Son 1910304 1920

Prévoir le futur Baby boom ...

Perspective réjouissante

Les hôpitaux et les cliniques du monde entier pourraient être débordés fin 2020 et début 2021 par un nouveau problème ... un Baby boom !

Et oui ...

Quand les couples sont confinés pendant une longue période, il y a fort à parier que des rapprochements peuvent avoir lieu de façon peut-être plus fréquente qu'à l'habitude... Cela va "mécaniquement" avoir des conséquences sur la natalité un peu partout dans le monde.

En ces temps troublés où les professionnel(le)s du Bien-être sont eux aussi confinés, il y a deux ou trois choses que l'on peut imaginer prévoir pour cette future période beaucoup plus sympathique à venir. Gagner, c'est souvent anticiper.

Un possible problème RH

En premier lieu, les professionnel(le)s sont pour beaucoup dans ce secteur d'activité des professionnelles. Les entreprises devraient se préparer à un manque de personnel au cours de l'hiver et du printemps 20-21.

Là aussi c'est mécanique et logique, mais il va falloir anticiper au niveau des ressources humaines. Quelques pistes peuvent être envisagées :

  • parler dès que possible avec ses équipes pour être informé de la situation individuelle de chacune des employées ;
  • établir des plannings prévisionnels, le cas échéant ;
  • prendre des contacts avec des personnes, connues ou non, ayant perdu leur emploi suite à la fermeture de Spa ou d'Instituts qui n'auraient pas pu "survivre" à la crise que nous traversons ;
  • etc.

Formation

Autre piste à envisager, la formation. Il est nécessaire de bien faire le tour des compétences de chacune de ces employées pour analyser d'éventuels points de faiblesse en terme de savoir-faire individuel. En effet, comme je le vois souvent lors des audits que je suis amené à faire, il y a parfois une mauvaise répartition des compétences parmi les personnels. Ainsi, dans un Spa récemment audité, une seule personne était en mesure de faire un drainage lymphatique esthétique alors que l'offre de soins de l'établissement reposait pour 30% sur ce type de prestation.

Dès que la crise sera passée, je vous engage donc à faire de vrais plans de formation en fonction des besoins spécifiques que vous aurez pu identifier.

Adapter son offre de soins

Autre idée parmi toutes celles que vous aurez aussi, prévoir de mettre des offres de soins "Future maman" et "Maman - Bébé".

Les conditions spécifiques de ce type soins ne sont pas forcément connues parfaitement. Pourtant, ces soins ne souffrent pas d'être faits "à-peu-près". Je reviendrai dans un prochain article sur ce sujet.

Vérifier les stocks et commander avant que les prix ne montent

Par contre, ce que vous pouvez faire dés maintenant, c'est de vérifier votre stock de produits de massage adaptés.

Pour bien masser une femme enceinte, il ne faut utiliser aucun produit contenant des additifs ou des parfums de synthèse. Vous savez que c'est mon Cheval de bataille d'une façon générale, mais dans ce cas particulier la condition est essentielle pour ne prendre aucun risque pour la mère comme pour l'enfant à venir.

Vérifiez donc votre stock d'huile végétale de massage et complétez-le éventuellement avec des huiles d'argan ou d'amande douce. Bien entendu des huiles vierges et en première pression à froid. Ce sont les meilleures. 

Je ne fais pas de publicité sur ce blog, mais je vous donne mes astuces et par exemple, en ce qui concerne l'huile d'Argan, personnellement je commande celle de Nectarome au Maroc (le Maroc étant l'unique lieu de production sérieux de l'Argan). Après... chacun fait comme il veut.

Les moments que nous vivons ne sont pas sereins et la confiance sur la perrenité des entreprises est en berne. Mon conseil est de prévoir et d'anticiper la sortie de crise. Je garde la même optique depuis longtemps et, comme je vous le disais dans des articles précédents sur d'autres sujets, pour rester optimiste il faut prévoir, anticiper et avoir toujours un plan B.

Restez confiant(e) et prenez bien soin de vous.

Philippe Chéoux

Ostéopathe DO - Consultant & Formateur Spa